side-area-logo
Notre Exploitation
Une Race Rustique

Nos Limousines

Nos animaux sont de race Limousine, ‘’race bouchère de grand format à la robe froment vif, pas trop foncé’’, d’après le Herd-Book de la race ! Le Limousin, berceau de cette race, est une région de prairies, de landes et de forêts connaissant d’importants écarts de température tout au long de l’année (- 15 à +30°C). Ces caractéristiques ont façonné au fil des siècles cette race rustique.
Les veaux sont élevés en liberté, avec leur mère: et très tôt, ils commencent à goûter l’herbe, en imitant ainsi les adultes. S’il est amusant de les voir souvent gambader et jouer entre eux, ils retournent voir leur mère dès que l’envie leur prend : quelques litres de lait les attendent à volonté ! Les femelles que nous gardons pour le renouvellement du cheptel passent leur premier hiver à l’étable, et sortent à l’extérieur au printemps suivant, pour rejoindre les adultes.

Une viande de Qualité

Nous appliquons des méthodes traditionnelles d’élevage permettant d’obtenir une viande reconnue pour ses qualités gustatives et sa tendreté.

Agriculture Biologique

qualité et respect de l’environnement

Loin des fermes industrielles et de la productivité maximale où les animaux sont souvent à l’intérieur, très nombreux, nourris à l’ensilage, au tourteau de soja OGM, ou avec des produits importés, etc… nos animaux naissent et grandissent en plein air sur nos prairies qui ne reçoivent ni pesticides, ni engrais chimiques, dans un souci de production de qualité et de préservation de l’environnement : en effet, les substances chimiques finissent par se retrouver dans le sol, dans l’eau, et dans nos aliments… Outre le fait de respecter les critères d’élevage de l’agriculture biologique, nous avons en plus fait le choix de nourrir nos bêtes exclusivement à l’herbe et au foin, produits sur l’exploitation : nos bêtes ont ainsi le temps de grandir doucement, à leur rythme, sans être « engraissées rapidement ». Elles disposent de vastes prairies naturelles qui se parent de ‘’mille couleurs’’ au printemps : la flore, non traitée, est de fait très variée, et de nombreux petits habitants (notamment abeilles et papillons) fourmillent !

Pâturer autrement

respecter l herbe pour quelle donne plus et mieux.

Nous avons aussi mis en place une méthode de pâturage particulière : les différents groupes d’animaux (répartis par âge) changent régulièrement de prairie : ainsi, l’herbe n’est pas rasée, n’est pas ‘’épuisée’’, mais au contraire s’enracine mieux, se renouvelle plus, et résiste par exemple beaucoup plus à la sécheresse en été… et au fur et à mesure des années, produit davantage, sans qu’il soit nécessaire de ressemer ! Et ainsi, souvent maniés, les animaux comprennent bien que lorsque nous les appelons, c’est pour aller trouver de la bonne herbe !

Après le pacage des animaux, nous entretenons les prairies par des fauchages ou broyages réguliers permettant d‘éliminer les ronces et les orties qui ne manquent jamais d’essayer de conquérir le territoire. De même, tous les dessous de clôture, qui représentent il est vrai quelques kilomètres, doivent être nettoyés à la débroussailleuse…(aucun désherbant en agriculture biologique).

Aurignac – paysage

Notre exploitation – Vaches Limousines

Aurignac, le temps des foins